Une interdiction d’exercice contre Nang Mwe San

Nang Mwe San, une femme médecin âgée de 29 ans est frappée par une interdiction de travailler en Birmanie. L’interdiction est prononcée par l’ordre des médecins birmanes en date du 3 juin passé sur la base d’un motif assez particulier. Quel est alors ce motif si particulier ? C’est ce que nous allons découvrir dans la suite de cet article.

Le style vestimentaire inadéquat : raison de la sanction

Selon les actualités en Birmanie au moment des faits, cette jeune femme aurait publié des clichés d’elle en lingerie sur les réseaux sociaux. En réalité, un tel style vestimentaire est contraire aux mœurs de la Birmanie. Il lui est donc reproché de n’avoir pas respecté la culture ainsi que les traditions birmanes.

Même si les jeunes birmanes ont un style vestimentaire de plus en plus semblable à celui des occidentaux, leurs mœurs sont toujours ancrées dans leurs esprits. Par ailleurs, à l’accusation la jeune femme répond qu’elle fait également carrière dans le mannequinat. Raison de la présence de ses clichés sur les réseaux sociaux.

La sanction prononcée par l’ordre des médecins birmanes : une décision surprenante

Il faut noter que la jeune femme avait été médecin généraliste avant de s’engager dans le monde de la mode qui est une passion. Cependant, la sanction prise à l’encontre de la jeune dame se justifie difficilement.

En effet, la Birmanie est un pays ne possédant pas une main d’œuvre importante en matière de santé alors que les besoins de la population sont énormes.

Le recours envisagé par Nang Mwe San devant les juridictions

Trouvant cette sanction inacceptable, la jeune femme envisage faire appel contre cette décision devant les juges d’appel. Elle met en avant les arguments selon lesquels les images relèvent d’une affaire personnelle. Elles n’ont pas été faites dans le cadre de sa profession de médecin.